Béatrice Schönberg TF1: qu’est devenue notre présentatrice préféré du JT, après toutes ces années?

Elle fut une des figures emblématiques des journaux de 20 h, les weekends. Béatrice Schönberg, qui a commencé sur Europe 1 en 1980 puis comme reporter correspondante en Russie, en duo avec Gilles Schneider sur la Cinq en a fait du chemin !

 

Toujours fidèle au groupe

Après la disparition de la chaîne, elle présente comme joker, le journal télévisé de 20 h sur . Elle débarque sur France 2 pour y présenter les JT du weekend comme joker d’un certain Laurent Delahousse, mais en 2005, elle épouse son compagnon Jean-Louis Borloo, alors président du Parti radical et ministre de l’emploi. Selon la règle, elle doit se retirer le temps de la campagne présidentielle étant donné son lien avec un homme politique pour éviter ainsi toute prise de position involontaire et toute polémique. Depuis, c’est Laurent Delahousse qui est à la tête du 20h de France 2.

, quant à elle, ne reprendra pas les commandes du JT. En effet, son époux est devenu ministre de l’Économie, des Finances et de l’emploi sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Cependant, elle reste active et présente sur les différentes chaînes du groupe France Télévisions en animant diverses émissions, comme « Les 100 choses qui font bouger la France », « Prise Directe » ou encore « Hors Série » en co-présentation avec Marie Drucker.

Elle fait quelques apparitions au cinéma dans le film L’Antidote de Vincent Du Brus où elle campe le rôle d’une journaliste du 20 de France 2 et pour le même rôle, on la voit dans le long métrage La fille du RER d’André Téchiné. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’était pas des rôles de composition !

Bien qu’elle ne soit plus visible à l’antenne, Béatrice Schönberg est toujours au sein du service public. Elle a crée sa société qui s’intitule Chrisalyde et réalise de nombreux documentaires pour France Télévisions tels que :

« Résistantes » en 2015. On lui doit également le reportage consacrée aux viols sur mineurs, Mon combat contre l’oubli », dans lequel témoigne Flavie Flament, en 2017, « L’Éloquence des sourds », en 2018. Dernièrement, elle réalise les « Pervers Narcissiques » diffusé sur France 5.

Sa vie avec Jean-Louis Borloo

Le 26 avril dernier, elle accorde un entretien au magazine Elle. Lors de son interview, elle revient sur ses relations avec la politique et notamment la période où elle a été l’objet de critiques en tout genre et elle fut soupçonnée de collusion suite à son union avec Jean-Louis Borloo.

L’opinion publique n’est pas la seule à s’acharner sur la journaliste. En effet, en septembre 2019, Béatrice Schönberg et son mari, Jean-Louis Borloo, ont été obligé de raser une annexe de leur maison de St –Tropez. Bien qu’ils possèdent un permis de construire, le voisinage a relevé quelques anomalies qui compromettent la légitimité de cette construction.

Une partie du bâtiment a été tout simplement rasée. Jean-Louis Borloo a été très réactif en demandant la destruction sans tarder de l’annexe et des frais supplémentaires qui a l’avenir sera un manque à gagner. L’ex ministre, que l’on a vu parmi les invités du mariage de Laura Smet a préféré garder une entente cordiale avec ses voisins au scandale people.

Après enquête, le site de Var Matin fait savoir que ce n’est pas le permis de construire qui posait problème, mais plutôt la direction du bâtiment. Au lieu d’une petite maison au style provençale avec 8 ouvertures sur les façades et des poutres massives apparentes, il en ressort que le couple avait effectué une sortie de terre pour y installer un simple garage. Il a été constaté que l’édification de la bâtisse à moins de 2 mètres n’était pas respectée !

Les journaux et les médias, elle doit encore y faire face. Comme sur les réseaux sociaux d’ailleurs. Béatrice Schönberg a été victime d’une folle rumeur qui la disait « décédée ». C’est sur Twitter que la nouvelle a été publiée le 11 mai 2020. Une fake news qui a enflammé le réseau social.

Tout est parti d’un simple message : « Béatrice Schönberg vient de nous quitter. RIP ». Cette affirmation a été publiée sur le site de Microblogging. Mais ce n’est pas tout, puisqu’une heure plus tard, un nouveau tweet apparaît avec cette fois la phrase :

« Décès de Béatrice Schönberg, ces proches confirment l’information ». Pour bien faire les choses, les auteurs de cette rumeur ont ajouté un lien vers Necropédia dans lequel, il est pourtant indiqué que la journaliste n’est pas morte ! Selon un sondage lancé sur Celebrity Post, 77 % des internautes ont jugé cette plaisanterie de très mauvais goût !

Il ne sera pas difficile d’imaginer ce qu’à bien pu ressentir l’entourage de Béatrice Schönberg qui se sont dis que visiblement les médias ont été au courant avant eux, de son prétendu décès. La nouvelle a fait le tour des médias et a traverser les frontières. Ce n’est que bien plus tard que le porte-parole de la journaliste a fait un communiqué sous forme de démenti. Les téléspectateurs férus de programmes d’investigation peuvent être rassurés…Bien que Twitter soit un outil d’information rapide et efficace, il faut à l’avenir être vigilant.

La journaliste, vient de fêter ses 67 ans a confié qu’elle avait l’impression que ses reportages étaient scrutés à la loupe. Mais elle ne veut pas s’apitoyer sur son sort et l’idée de refaire de la politique l’attire encore.

Elle revient également sur ses débuts de journalistes aux côtés de Jean-Pierre El Kabbach qui n’était pas de tout repos, mais ajoute qu’elle a été à bonne école à ses côtés. Elle à même confié une petite anecdote. Il avait pour habitude de déposer un sirop anti-vomitif sur le bureau de sa collègue. Ce qui lui nouait l’estomac et dont elle parle aujourd’hui avec une certaine nostalgie…

En attendant, elle poursuit ses activités de chef d’entreprise, de productrice et de réalisatrice. Un retour devant les caméras n’est pas à exclure, mais le projet doit être convaincant pour la journaliste qui s’est spécialisé dans les faits de société et les débats politiques.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.