Cannes 2020 : avis aux fans, un festival symbolique aura bien lieu en octobre !

Pour compenser l’absence du Festival de Cannes 2020 qui a été annulé en mai à cause de la pandémie, un mini festival symbolique sera organisé fin octobre. L’occasion de diffuser 4 films de la sélection officielle et de nous faire patienter jusqu’à la prochaine édition !

Festival-de-Cannes
Source : El espanol

L’emblématique et glamour Festival de Cannes qui normalement devait avoir lieu en mai a comme beaucoup d’événements de cette même ampleur, été annulé en raison de la occasionnée par le covid-19. Une bien triste nouvelle pour les amoureux des films. Mais vous pouvez maintenant vous réjouir, car une édition symbolique va être organisée en octobre 2020.

Une petite « édition hors norme » du Festival de Cannes prévu en octobre

À la surprise générale et contre toute attente, le 73e de Cannes aura bien lieu… ou du moins sous une forme réduite et symbolique.

Alors que cette 73e édition qui normalement devait avoir lieu au printemps, en plein milieu du , avait été annulée en urgence, une mini version de l’emblématique festival va se tenir fin octobre, entre le 27 et le 29, d’après un communiqué publié par les organisateurs de l’événement.

Loin des bains de foule et des dizaines de stars défilant sur les tapis rouges, il sera ici question d’une petite « édition hors norme » qui aura lieu au Palais des festivals. À cette occasion, 4 films de la « sélection officielle Cannes 2020 » seront projetés. Pour le plus grand bonheur des fans.

Une sélection officielle de films internationaux

Le coup d’envoi de ce mini-festival sera donné par « Un triomphe » d’Emmanuel Courcol avec Kad Merad, où les spectateurs pourront apprécier la présence de l’équipe du film, et se terminera avec « Les Deux Alfred », également projeté en présence du réalisateur et scénariste Bruno Podalydès et de l’ principale, .

Cette mini édition du Festival de Cannes sera également l’occasion de découvrir le travail de la Japonaise Naomi Kawase, réalisatrice du film “Asa Ga Kuru” (“True Mothers”) et le film de la jeune géorgiene Dea Kulumbegashvili, “Beginning” (“Au commencement”). Ce dernier a d’ailleurs récemment fait sensation lors de sa projection à San Sebastian en Espagne à l’occasion d’un festival du film qui a eu lieu entre le 26 et le 29 septembre.

View this post on Instagram

Joie immense devant la consécration de la jeune réalisatrice géorgienne Dea Kulumbegashvili ! Samedi soir, au palmarès du 68e Festival International du film de San Sebastian, son impressionnant 1er film, #BEGINNING, qui figure dans la Sélection officielle #Cannes2020, a remporté la Coquille d'or du meilleur film ainsi que les prix de Meilleure réalisatrice, Meilleure actrice et Meilleur scénario ! Un sans faute ! Bravo ! —– So happy for the Georgian director Dea Kulumbegashvili whose impressive 1st film: #BEGINNING , in Official Selection at #Cannes2020 , won the Golden Shell for Best Film as well as the awards for Best Director, Actress and Screenplay at the 68th San Sebastian International Film Festival ! 🎇👏 @sansebastianfes #68SSIFF @wildbunchdistribution

A post shared by Festival de Cannes (@festivaldecannes) on

Un jury encore tenu secret

Alors que les informations concernant ce mini festival de Cannes sont dévoilées au compte goute, on ignore encore quelles seront les personnalités qui composeront le jury de cette année. Un indice ? Le jury est décrit comme spécialisé dans les nouveaux talents, précise l’organisation du festival.

Ce que l’on sait, c’est que ce jury encore secret se verra attribuer la lourde tâche de remettre les prix de la Cinéfondation et de décerner la palme d’or du court-métrage. 

Thierry Frémaux, le délégué général du festival, se réjouit d’avance et se montre extrêmement positif. Pour lui, cette mini-édition du festival organisé en partenariat avec la mairie de Cannes va offrir au public “un condensé du bonheur d’être à Cannes” et un “beau symbole”.

Une alternative bien plus intéressante pour ce dernier, que la simple publication des 56 films qui faisaient parti de la sélection officielle 2020. Dans cette sélection, un grand nombre de films ont d’ailleurs pu être présentés lors de divers festivals qui ont eu lieu à l’étranger.

View this post on Instagram

#BeCannesRewind 🎞✨ Ingrid Bergman – 1956

A post shared by Festival de Cannes (@festivaldecannes) on

Évidemment, ces événements n’ont plus rien à voir avec l’ampleur des festivals passés, mesures restrictives et de prévention obligent. Cependant, et au prix de nombreuses adaptations, certains autres événements internationaux, notamment l’emblématique Mostra de Venise qui s’est tenu début septembre, ont pu avoir lieu.

Un espoir pour les amoureux du 7e art qui pourront peut-être participer à cet événement de grande ampleur, malgré la crise sanitaire.

Pour tous les autres qui espèrent revoir un jour le Festival de Cannes comme ils l’ont toujours connu, Pierre Lescure, le président de l’événement se veut optimiste : « Si des contraintes devaient demeurer en 2021, nous nous adapterions ».

Si tout se passe comme prévu, cette 74e édition officielle et complète devrait pouvoir avoir lieu entre le 11 et le 22 mai 2021. Il faudra donc encore prendre son mal en patience avant de pouvoir admirer de nouveau les stars passer sur l’emblématique Croisette de Cannes.


Arielle Cardin

Arielle Cardin

Passionnée par l'écriture depuis mon plus jeune âge et maman de deux enfants, je partage aujourd'hui mon temps entre la rédaction de news people et ma vie de famille !